Ce qu’il faut savoir sur les respirateurs “100% marocains”

Depuis l’annonce, le 9 avril par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, de la production de respirateurs “100 % marocains”, les questions se sont multipliées quant à leurs spécificités et la véracité de leur “marocanité”. TelQuel Arabi a posé la question à ceux qui sont en charge de la production.

Par

Yassine Toumi/TelQuel

Il s’agit d’un comité scientifique rassemblant 20 ingénieurs marocains, qui travaillent sous la supervision directe des ministères de la Santé et de l’Industrie. L’équipe se compose de chercheurs de l’Institut national des postes et télécommunications (INPT), de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), du Centre marocain pour la science, l’innovation et la recherche (MASCIR) ainsi que de cadres du ministère de l’Industrie, du pôle Innovation électronique, du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales, du groupement Aviarail-PILLIOTY-SERMP et de l’Université polytechnique Mohammed VI. Le département géré par Moulay Hafid Elalamy a précisé à TelQuel Arabi que “PILLIOTY et Aviarail se sont chargées de la conception de l’appareil, tandis que SERMP a été sollicitée pour la fabrication des microcomposants métalliques”. Quant à Valtronic, une entreprise spécialisée dans la conception et l’industrialisation de systèmes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés