Les conjoints et les proches autorisés à retirer les aides aux Ramedistes

Le ministère des Finances a fixé des mesures spéciales pour permettre aux Ramedistes incapables de se déplacer, de bénéficier des aides financières accordées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Par

Le nombre de bénéficiaires du Ramed a atteint 12 millions en 2018, dont 91% de personnes en situation de pauvreté et 9% en vulnérabilité, selon le ministère de 
la Santé. Crédit: Rachid Tniouni/TELQUEL

Les aides financières octroyées aux Ramédistes sont versées uniquement aux  chefs de ménages. Ainsi, dans le cas où ce dernier est décédé ou incapable de se déplacer pour retirer les fonds, certaines familles peuvent en être privées.

A partir du lundi 13 avril le ministère de des Finances autorise les conjoints des Ramedistes au retrait de l’aide financière selon des conditions précises.

Les conjoints et les proches

Si le chef de ménage est décédé, son conjoint est autorisé à retirer le montant de l’aide sous réserve de présenter sa carte nationale, la carte d’identité du défunt, le certificat de décès et la carte Ramed portant l’identité du défunt et celle du conjoint.

Si le bénéficiaire est malade ou en incapacité de se déplacer, il est autorisé à charger quelqu’un de son entourage proche pour retirer l’aide. Pour ce faire, ce dernier doit présenter : la carte d’identité du bénéficiaire ; un justificatif de l’incapacité de se déplacer ; la carte d’identité de la personne mandatée pour le retrait portant la même adresse que celle sur la carte nationale du bénéficiaire ou à défaut habitant à proximité.

Dans ce cas, l’employé de l’agence bancaire ou de l’établissement de paiement, doit identifier l’identité de la personne qui a retiré le montant.

Si la carte nationale d’identité du bénéficiaire n’est plus valide, le retrait de l’aide financière peut se faire sur la base de la carte d’identité expirée.

Dans le cas où le bénéficiaire ne dispose plus de sa carte nationale d’identité, il pourra fournir toute preuve d’identité officielle valide mentionnant son numéro de la carte d’identité nationale, sa photo et son nom complet (Carte Ramed, Permis de conduire, Passeport).

article suivant

À travers Maritemex, Rahal Boulgoute construira un “Centre africain d’excellence en cybersécurité”