Abdelkader Retnani : “Avec cette crise, le secteur de l'édition va y laisser des plumes”

Pour le président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc, la crise économique liée à la pandémie de coronavirus est le “coup de grâce” porté au milieu du livre.

Par

Abdelkader Retnani Crédit: AIC Press

A 74 ans, Abdelkader Retnani, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc, directeur des éditions La Croisée des Chemins et vice-président de la Fédération des industries culturelles et créatives, a suivi tous les soubresauts du secteur de l’édition dans le royaume. Depuis plus de quarante ans, il s’affaire à redonner à la littérature la place qui lui sied : entre les mains de lecteurs avides de découvertes plutôt que sur des étagères poussiéreuses. Mais la crise économique liée à la pandémie de coronavirus a stoppé net les activités du milieu du livre. Sans action urgente du ministère de la Culture, le monde de l’édition, qui porte souvent à bout de bras un secteur déjà fragile, risque d’y laisser quelques plumes… Comment vivez-vous la crise actuelle ? Le secteur de l’édition est important mais fragile. Nous recevons aujourd’hui le coup de grâce. Ces derniers jours, j’ai appelé plus de 50 libraires…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc