Awal, un projet d’archive au chevet des arts oraux amazighs

Awal, c’est l’histoire d’un programme salvateur pour la création d’une archive publique audiovisuelle dédiée à l’art de l’oralité. À l’heure du confinement, les initiateurs de ce programme de recherche et d’archive lancent #7ajiomatji, un concours de contes sonores.

Par

La troupe musicale féminine Asnimer, d’Aït Bouguemez, fait partie du projet. Crédit: Awal

L’évolution de la pandémie de coronavirus et l’état d’urgence sanitaire qui en a découlé n’ont finalement pas eu raison de certaines dynamiques culturelles. C’est le cas d’Awal (mot en amazigh), programme d’archive, de recherche et de promotion des arts oraux amazighs, qui lance #7ajiomatji*. Un appel à contribution, ouvert à tous les Marocains, pour renflouer une future archive publique audiovisuelle dédiée à l’oralité. L’idée de ce concours est simple : vous avez jusqu’au 20 avril pour envoyer l’enregistrement sonore d’un conte (en amazigh et en darija) à cette adresse : awal@le18marrakech.com, en suivant la procédure. Trois sonores seront sélectionnés, puis publiés sur un fanzine, et leurs auteurs recevront des prix allant de 500 à 1500 dirhams.

“Des générations différentes cohabitent du fait du confinement, une situation qui ouvre un canal de transmission très important”

Nadir Bouhmouch
À l’heure où nous devions faire de la…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc