Grâce royale au profit de 5654 personnes

Mohammed VI a accordé sa grâce royale au profit de 5.654 détenus et ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la protection des détenus au sein des établissements pénitentiaires, particulièrement contre la propagation de l’épidémie du coronavirus, a annoncé le ministère de la Justice, ce 5 avril.

Par

MAP

Dans le cadre de l’attention constante octroyée par Sa Majesté, que Dieu L’assiste, à ses sujets détenus dans les établissements pénitentiaires et de réhabilitation, Amir Al Mouminine a accordé Sa Grâce royale au profit de 5.654 détenus”, a souligné le ministère de la Justice dans un communiqué publié ce dimanche 5 avril.

Les détenus bénéficiaires de cette grâce royale ont été sélectionnés sur la base “de critères humains et strictement objectifs”, détaille le ministère de la Justice. Ceux-ci prennent en considération leur âge, leur état de santé précaire, la durée de leur détention, ainsi que la bonne conduite, le bon comportement et la discipline dont ils ont fait preuve tout au long de leur incarcération, précise la même source.

Plusieurs étapes

Le département fait savoir que compte tenu des circonstances exceptionnelles associées à l’état d’urgence sanitaire et des précautions qu’il impose, ce processus sera exécuté par étapes successives.

Conformément aux hautes instructions royales, les bénéficiaires de la grâce royale seront soumis à une surveillance, à des tests médicaux, ainsi que la mise en quarantaine nécessaire à leur domicile pour assurer leur sécurité.

Pour des considérations purement humanitaires, que le Roi a toujours soulignées, en insistant sur la protection de la santé et la sécurité des détenus, notamment dans ces circonstances difficiles, et les conditions qu’elles exigent pour empêcher la propagation du coronavirus par les établissements pénitentiaires et de réhabilitation, Mohammed VI a ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la protection des détenus au sein de ces établissements”, ajoute le ministère.

(MAP)

article suivant

Lyautey, le royaliste