Une usine à Casablanca va fabriquer des respirateurs 100% marocains

Fabriqué par des compétences marocaines et avec des composants locaux, le nouveau respirateur sera mobilisé pour sauver les malades atteints du coronavirus.

Par

" Après cinq tentatives de fabrication de respirateurs à base de composants marocains, les experts sont parvenus à un produit final satisfaisant, dont la chaîne de production commencera dans quelques jours. " Crédit: TelQuel Arabi

Au moment où hôpitaux et gouvernements sont sur pied de guerre pour acquérir des respirateurs et sauver des malades du covid-19, le Maroc s’apprête à les produire localement. Une usine marocaine située à la périphérie de la métropole est sur le point de démarrer la phase de fabrication de respirateurs électroniques conçus par une équipe et des composants 100% marocains. Ces respirateurs ont été soumis aux tests puis validés par un comité d’experts et d’ingénieurs, sous la supervision du ministère de l’Industrie.

« La conception du respirateur par des experts marocains est la réponse à un appel du ministre de l’Industrie à la recherche d’un moyen efficace de fabriquer des respirateurs électroniques par des composants marocains, sans avoir recours à l’importation », explique un expert scientifique, membre du comité qui comprend 20 ingénieurs marocains.

Une production par milliers

Hafid Griguer, chercheur à l’Université Mohammed VI Polytechnique de Ben Guerir, a expliqué à TelQuel Arabi que « depuis le début de la crise, le ministère de l’Industrie a invité un groupe d’experts comprenant des ingénieurs en électronique et en mécanique, des industriels et des entrepreneurs, en plus d’un groupe d’organismes scientifiques et industriels pour discuter du développement d’un produit scientifique adapté à la situation actuelle ».

Et de poursuivre : « Après cinq tentatives de fabrication de respirateurs à base de composants marocains, les experts sont parvenus à un produit final satisfaisant, dont la chaîne de production commencera dans quelques jours ». Le chercheur a estimé que le rythme de l’industrialisation atteindra des milliers de respirateurs.

La même source rapporte que le comité était dans une course contre la montre pour fabriquer un produit efficace en s’appuyant sur des compétences marocaines et des composants produits localement sans recourir à l’importation. Et de conclure : « Le mobile de tous les partenaires était principalement de contribuer à sauver les vies des Marocains atteints par le Covid-19 et qui sont à un stade critique de la maladie nécessitant le recours à un respirateur ».

article suivant

Lyautey, le royaliste