L’OMS réitère sa mise en garde aux jeunes face au coronavirus

Par

Le logo de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Crédit: Fabrice Coffrini/AFP

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rappelé ce 2 avril que les jeunes étaient aussi concernés par la pandémie de Covid-19, qui a fait des victimes parmi les enfants et adolescents.

L’idée selon laquelle le Covid-19 touche uniquement les personnes âgées est factuellement erronée”, a rappelé le directeur général de l’OMS Europe, Hans Kluge, lors d’une conférence de presse hebdomadaire diffusée en ligne depuis Copenhague. “L’âge n’est pas le seul facteur de risque pour une forme grave de la maladie”, a insisté M. Kluge.

Un bébé parmi les victimes

Des cas critiques ont été observés chez des adolescents et de jeunes adultes, beaucoup ont nécessité des soins intensifs et certains sont décédés, a-t-il relevé. En Europe, la plus jeune victime recensée est une enfant de 12 ans, morte en Belgique. Aux États-Unis, un bébé de six semaines, contaminé par le coronavirus, est également décédé.

De 10 à 15 % des moins de 50 ans souffrent d’une infection modérée à grave

De 10 à 15 % des moins de 50 ans souffrent d’une infection modérée à grave, selon l’OMS. Toutefois, “ceux qui vieillissent en bonne santé présentent moins de risque”, a indiqué M. Kluge qui assure que “des personnes de plus de 100 ans admises à l’hôpital pour le Covid-19 se sont depuis complètement rétablies”.

L’OMS Europe recense plus de 464.859 cas officiels liés au virus et 30.098 morts dans les 53 pays très différents de sa circonscription, qui s’étend des côtes Atlantique du continent à la côte Pacifique de la Russie. Quelque 80 % des personnes décédées présentaient au moins une comorbidité sous-jacente, en particulier des maladies cardiovasculaires et du diabète.

Pour M. Kluge, le respect des consignes sanitaires est nécessaire “à tout âge”. “C’est non seulement un acte de solidarité envers les autres, particulièrement envers ceux les plus susceptibles d’être gravement touchés, mais aussi un acte vital pour (sa) propre santé et (sa) sécurité.

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi