Chute de 75% du trafic autoroutier pour ADM

Entre le 25 et le 30 mars, tous véhicules confondus, Autoroutes du Maroc a accusé une baisse du trafic de 75 % en moyenne.

Par

Crédit : Yassine Toumi

Le Covid-19 impacte tous les secteurs économiques, mais certains sont plus exposés que d’autres. C’est le cas des transports, particulièrement depuis le 21 mars, date à laquelle le ministère de l’Intérieur annonçait l’interdiction de circuler entre les villes.

Il a été décidé d’interdire les moyens de transport privés et publics entre les villes”, dictait le communiqué. L’interdiction ne concerne cependant pas le transport de marchandises.

Au ralenti

Par conséquent, Autoroutes du Maroc (ADM) pâtit fortement du ralentissement du trafic autoroutier national. L’entreprise a accusé, sur la période du 25 au 30 mars, une chute moyenne de 75 % comparé au trafic à la même période l’an dernier, et ce, sur tous types de véhicules confondus.

ADM a observé une chute record de 93 % du trafic lors de la journée du 29 mars

Dans les détails, concernant les véhicules légers, ADM a observé une chute record de 93 % du trafic lors de la journée du 29 mars. Pour les poids lourds, la baisse record de trafic avait lieu le même jour et se chiffrait à 89 % de moins qu’en 2019. Des chutes qui démontrent que le confinement est respecté par une bonne partie de la population.

Malgré la restriction en vigueur, ADM a mis en place un dispositif visant à assurer à ses clients-usagers contraints d’emprunter l’autoroute durant cette période, la continuité de service sur son réseau autoroutier sans aucune interruption. Il s’agit du dépannage, de la distribution de carburant, de l’accès aux aires de repos, de la supervision du trafic ainsi que des agences commerciales.

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai