Trafic d’art : comment la police marocaine a retrouvé un précieux tableau de Guercino

Peint en 1639 par le maître italien Le Guercino, ce chef-d’œuvre de la Renaissance a été volé à Modène en août 2014. Deux ans et demi plus tard, c’est à Derb Soltane que la police casablancaise le retrouve. Reconstitution d’une enquête policière de haut vol.

L’histoire est digne de White Collar, cette série américaine où un agent du FBI fait équipe avec un faussaire repenti pour traquer les trafiquants d’objets d’art. Sauf que celle-ci ne se déroule pas à New York, au milieu des galeries huppées de la 5th Avenue, mais entre Dar Hamra, célèbre commissariat de Hay Hassani, et Derb Soltane, quartier populaire de Casablanca, où les équipes de la Police judiciaire ont mis la main sur un Guercino volé à Modène en 2014. Un chef-d’œuvre datant de 1639 et qui vaut au moins 5 millions d’euros, selon le critique d’art italien Vittorio Sgarbi. “C’est le tableau le plus précieux que nous avons ici depuis que l’église a été construite”, commente pour sa part le curé Don Giovanni Gherardi. Un trésor national pour les Italiens, que ses carabiniers n’ont…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc