Malgré des performances stables en 2019, Addoha ne distribuera pas de dividendes

Douja Promotion groupe Addoha a réalisé, au terme de l’exercice 2019, un résultat net consolidé de 394 millions de dirhams, quasiment stable par rapport à 2018, annonce le groupe dans un communiqué financier ce 31 mars.

Par

Le siège du Groupe Addoha, à Casablanca. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Le Groupe Addoha, grâce à son plan stratégique de développement ainsi que les différentes initiatives de performance opérationnelle, est parvenu à maîtriser l’impact des perturbations de la conjoncture sectorielle sur ses indicateurs, la marge nette ayant progressé de 1.11 %, souligne le communiqué publié ce 31 mars, à l’issue du conseil d’administration du groupe.

Le chiffre d’affaires consolidé a atteint à fin 2019 près de 3,5 milliards de dirhams, indique la même source, expliquant cette performance par la montée en puissance de l’activité en Afrique de l’Ouest, ce qui a permis d’atténuer la baisse des livraisons au Maroc. Elle consolide ainsi son résultat net de 394 millions de dirhams, quasiment stable par rapport à l’exercice précédent en 2018.

Un chiffre d’affaires en Afrique de l’Ouest quasiment multiplié par dix

En effet, selon le communiqué, Addoha a connu, en 2019, une forte accélération de son développement dans la région de l’Afrique subsaharienne. Les préventes, dans cette région, se sont établies à 1.392 unités, en hausse de 22 % par rapport à 2018. Sur l’ensemble de l’année, la production dans la région a augmenté de 50 % pour atteindre un niveau de 1.279 unités.

Le chiffre d’affaires en Afrique de l’Ouest s’est élevé, quant à lui, à 432 millions de dirhams, contre 47 millions de dirhams en 2018, représentant désormais 12 % du chiffre d’affaires du groupe, relève le communiqué, faisant savoir que le Groupe compte à ce jour neuf projets dans la région, totalisant 24.467 unités dont deux nouveaux projets lancés à Abidjan, Florida City et Jardins d’Angré pour 7.200 unités.

Au niveau national, les préventes se sont établies à 8.285 unités à fin 2019, contre 8.856 en 2018.

En outre, le Groupe Addoha indique avoir poursuivi la réduction de son endettement qui s’est établi à fin décembre 2019 à 5,2 MMDH, contre 5,7 MMDH en 2018, soit une baisse de 9 %. Ceci a permis à Addoha de ramener son gearing à 33 % à fin 2019.

Les dividendes ne seront pas distribués

Dans un contexte sectoriel difficile marqué par une baisse des ventes et une pression sur les prix, notre groupe a réussi à atténuer les impacts de la conjoncture sur ses résultats grâce aux retombées positives de son plan stratégique, a déclaré Anas Sefrioui, le président directeur général du groupe, cité par le communiqué. Et de poursuivre : La montée en puissance de notre activité en Afrique de l’Ouest conjuguée à une bonne gestion des charges et une reconfiguration des projets nous permettent non seulement de préserver nos équilibres de bilans, mais également de stabiliser nos indicateurs de résultats.

Pour ce qui est du bilan social, le communiqué fait savoir que le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,78 milliard de dirhams et un résultat net de 87,5 milliards de dirhams, ajoutant que le conseil d’administration propose de ne pas distribuer de dividende au titre de 2019, et ce, afin de préserver les équilibres financiers de la société.

S’agissant de l’état d’urgence sanitaire lié à l’épidémie du Covid-19, il “n’entraîne pas d’ajustements des comptes au 31 décembre 2019 et ne remet pas en cause la continuité d’activité de du groupe”, d’après la même source, qui ajoute que des travaux sont en cours pour estimer l’impact sur les prévisions budgétaires.

Durant cette période de pandémie, Addoha est pleinement engagé à appliquer toutes les mesures nécessaires afin de protéger ses salariés”, conclut le communiqué.

(MAP)

article suivant

OCP : résultat d'exploitation en très forte hausse au premier semestre