En Espagne, 769 morts en 24 heures

L’Espagne a enregistré 769 morts du coronavirus en 24 heures, un nouveau record dans le pays qui porte à 4.858 le nombre total de personnes tuées par la pandémie, selon le dernier bilan officiel.

Par

Une équipe médicale à Madrid. Crédit: Josep Lago/AFP

L’Espagne est le deuxième pays comptant le plus de morts dus à la pandémie, derrière l’Italie. Mais son nombre de morts quotidien est cette fois supérieur à celui de l’Italie, qui a en dénombré 662 dans son dernier bilan publié jeudi 26 mars au soir.

Le nombre de cas confirmés en Espagne s’élève à 64.059, avec plus de 7.800 nouveaux cas en 24 heures, ce qui marque toutefois un ralentissement de la progression (+14 % de jeudi 26 mars à vendredi contre +18 % et +20 % les deux jours précédents). Fernando Simon, directeur du Centre d’alertes sanitaires, a jugé ces chiffres “encourageants”. “Nous commençons à nous approcher du pic de contagion tant attendu”, a-t-il répété, une formule prudente qui revient depuis plusieurs jours.

Mais la pression subsistera sur les hôpitaux, “et va même augmenter pendant les trois, quatre ou cinq jours qui suivront” la baisse du nombre de personnes contaminées chaque jour.

Plus de 4.100 personnes en soins intensifs

Dans toute l’Espagne, 9.357 patients ont été guéris du Covid-19 mais plus de 4.100 personnes sont toujours en soins intensifs, souvent totalement coupés de leur famille. “Il y a des parents de malades qui ne peuvent venir leur rendre visite, qui ne peuvent pas communiquer avec eux. Nous ne sommes pas de pierre et bien sûr, nous avons souvent du mal à assurer”, a déclaré aux journalistes Luis Diaz Izquierdo, médecin en soins intensifs à l’hôpital Severo Ochoa de Leganés, dans la banlieue sud de Madrid.

Les autorités ont prévenu que cette semaine serait “la plus dure” avant de pouvoir espérer atteindre le pic des contagions

Le personnel soignant et les membres des forces de l’ordre sont particulièrement exposés au nouveau coronavirus. Des dizaines d’entre eux ont été contaminés, plusieurs ont succombé à la maladie, le dernier en date est un policier catalan. Et Madrid tente par tous les moyens de se procurer du matériel de protection, passant d’énormes commandes, surtout en Chine.

À ce jour, l’Espagne a passé 578 millions d’euros de commandes, a précisé le ministre de la Santé Salvador Illa. Un appel à l’aide de ses alliés de l’OTAN a reçu vendredi 27 mars une première réponse. La République tchèque a annoncé l’envoi de 10.000 combinaisons de protection, par un tweet de son représentant permanent Jakub Landovsky.

Les quelque 46 millions d’habitants sont soumis depuis le 14 mars à un confinement des plus stricts qui a été prolongé jusqu’au 11 avril, et le sera probablement encore. Les autorités ont prévenu que cette semaine serait “la plus dure” avant de pouvoir espérer atteindre le pic des contagions.

article suivant

La crise vue par les experts comptables