Fiscalité : les milliardaires, symptômes d’une économie défaillante ?

Taxer les plus riches, l’idée n’est pas nouvelle mais gagne du terrain à mesure que les inégalités de revenus et de patrimoine se creusent.

Par

DR

Au niveau mondial, “une imposition de 0,5% supplémentaire sur la fortune des 1% les plus riches sur une période de 10 ans permettrait de collecter autant que les investissements requis pour créer 117 millions d’emplois dans l’éducation, la santé et l’accompagnement des seniors, entre autres secteurs”. La source? Le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités, publié le 21 janvier à la veille du Forum de Davos. Il y est rappelé que les richesses mondiales sont détenues par une minorité, tandis que les inégalités augmentent. L’idée selon laquelle les milliardaires sont bénéfiques pour l’économie tend à s’effriter et des voix s’élèvent, appelant à une meilleure régulation des grosses fortunes, y compris dans les Etats dits “développés”. Le Maroc, pays le plus inégalitaire d’Afrique du Nord selon la section marocaine d’Oxfam, est directement concerné par cet enjeu de redistribution des richesses.

Nouveau paradigme

Aux Etats-Unis, “Les milliardaires ne font plus rêvertitrait le journal La…

article suivant

La CNSS annonce la prise en charge des soins afférents au Covid-19