Arrestation du salafiste Abou Naim

Le salafiste avait condamné, dans une vidéo publiée le 14 mars, la fatwa émise par le Conseil supérieur des Oulémas appelant à la fermeture des mosquées.

Par

Pour le prédicateur Abou Naim, le coronavirus n'était pas une menace suffisante pour décider de fermer les mosquées.

La brigade nationale de la police judiciaire a annoncé, ce 17 mars, l’arrestation du salafiste Abou Naim. Ce dernier avait condamné, dans une vidéo publiée le 14 mars, la fatwa émise par le Conseil supérieur des Oulémas appelant à la fermeture des mosquées jusqu’à nouvel ordre.

Le salafiste avait incité à la rébellion contre cette décision. Contactée par TelQuel Arabi, une source proche du dossier confirme que cette publication est à l’origine de l’arrestation d’Abou Naim.

Ce dernier avait également estimé que la décision était contraire à la charia, estimant que les conditions nécessaires à cette fermeture n’étaient pas remplies. Il avait alors qualifié le Maroc de pays “apostat” dans le même enregistrement, parlant d’“état de guerre”.

article suivant

Vaccin anti-Covid : les doutes des médecins MRE