L’Espagne décrète l’état d’alerte maximum

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé que l’état d’alerte serait décrété le 14 mars dans tout le pays pour mieux lutter contre la progression du nouveau coronavirus.

Par

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez. Crédit: AFP

Un conseil des ministres extraordinaire adoptera samedi 14 mars un décret plaçant l’Espagne en “état d’alerte pour une période de quinze jours”, a annoncé Pedro Sanchez ce vendredi 13 mars dans une courte allocution télévisée. La pandémie a fait 120 morts et contaminé plus de 4.200 personnes en Espagne.

“L’héroïsme, c’est aussi se laver les mains et rester chez soi”

Malheureusement, nous ne pouvons pas exclure que la semaine prochaine nous dépassions les 10.000 contaminés”, a poursuivi le chef du gouvernement. L’état d’alerte permet de mobiliser “tous les moyens économiques, sanitaires, aussi bien publics que privés, civils et militaires, pour protéger tous les citoyens”, a-t-il expliqué. Mais “la victoire dépend de chacun de nous… l’héroïsme, c’est aussi se laver les mains et rester chez soi”.

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement