Les conseils de Ahmed Abbadi et Mohamed Noureddine Affaya à la CSMD

Le président de la Rabita mohammadia des oulémas, Ahmed Abbadi, et l’universitaire Mohamed Noureddine Affaya étaient les invités de la Commission spéciale sur le modèle de développement. L’occasion pour les deux hommes de partager leur vision 
du développement, mais aussi de conseiller la team Benmoussa.

Par

Ahmed Abbadi regrette que plus de 40 000 thèses finissent aux oubliettes au lieu de profiter au développement. Crédit: CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Durant quelques heures, le mardi 3 mars, le siège de la Commission spéciale sur le modèle de développement s’est transformé en amphithéâtre. En citant Friedrich Hegel, Max Weber ou encore Zygmunt Bauman, les professeurs Ahmed Abbadi et Mohamed Noureddine Affaya ont disséqué les composantes de l’ancien modèle de développement et les raisons de son échec. Ils ont également formulé des propositions afin de dépasser la crise que connaissent les valeurs, la mémoire et la culture au Maroc.

Dépasser les biais

Dans un contexte mondialisé, les valeurs ne sont plus ce qu’elles étaient. “Avant, les sociétés étaient statiques, les valeurs qui les régissaient étaient centrales et communes à tous les citoyens. Sauf qu’aujourd’hui, les civilisations et les pays ne sont plus séparés”, professe Ahmed Abbadi. Pour lui, les membres de la Commission, dans leur quête de…

article suivant

Que pensent les lycéens du “Maroc de demain” ?