Driss Ibenmansour, le succès trottinant

Tourné vers les mobilités du futur, Driss Ibenmansour a fait ses classes chez Uber, avant de participer à la success story de la trottinette électrique, au sein de la start-up américaine Bird.

Par

Le goût du challenge

Driss Ibenmansour, 32 ans, se méfie de la facilité. Sa zone de confort? Le “tout-reste-à-faire” des business embryonnaires: “Dans l’incertitude, je vois une opportunité. Son bac ES au lycée Lyautey en poche, le jeune étudiant s’envole pour Paris, où il intègre la prestigieuse école HEC. Diplômé à 23 ans, il s’engage avec le cabinet de conseil Roland Berger France, pour lequel il mène deux missions au Maroc, chez Méditel et au ministère de l’Education nationale. Son goût du challenge s’affirme: “Au Maroc, les sujets étaient plus intéressants qu’en France, car plus stratégiques.” Mais voilà qu’un premier défi frappe à sa porte. C’est Uber, le géant des taxis en ligne, qui convainc le jeune homme d’aller en Egypte, où l’entreprise cherche à s’implanter. Il passera quatre mois dans ce pays où “50% des jeunes n’ont pas de…

article suivant

Des caissons super isolants pour faire voyager le vaccin contre le Covid-19