Vers une renaissance de la Koutla ?

La relation entre le parti de l’Istiqlal et l’USFP semble être au beau fixe. Une première réunion entre les cadres des deux formations laisse même considérer une éventuelle alliance pour les prochaines élections. Après une première complicité politique affichée avec le PPS, se dirige-t-on vers une renaissance de la Koutla ?

Par

A l’approche des élections législatives de 2021, les contours du jeu des alliances politiques commencent à s’esquisser. Après une première démonstration de complicité avec le PPS, le parti de l’Istiqlal se rapproche de l’USFP. Une réunion s’est tenue le 18 février en présence des secrétaires généraux des deux formations, Nizar Baraka et Driss Lachgar, afin de discuter de la situation politique actuelle, des possibilités d’alternatives qu’offrent les deux partis, notamment au sujet de la réforme des lois électorales.

Alliance historique

Cette réunion a aussi connu la participation de cadors des deux partis, dont le président de la première chambre Lahbib El Malki et le ministre de la Justice Mohamed Ben Abdelkader côté USFP, ainsi que le président du Conseil national, Chiba Mae El Aynayne, et le parlementaire et membre du comité…

article suivant

Guerre au Yémen : la coalition menée par l’Arabie-Saoudite entame un cessez-le-feu unilatéral