Normalisation avec Israël : le Maroc sacrifiera-t-il la Palestine pour le Sahara ?

Entre les deux causes sacrées, la Palestine et le Sahara, le Maroc a sa priorité : l’intégrité territoriale. Une realpolitik qui passerait par la reconnaissance de l’Etat hébreu, dans un monde où la solidarité 
arabe a fait son temps.

Par et

Juché sur les épaules de son père, un garçon agite un drapeau palestinien et scande les mêmes slogans que les autres : “Non à la colonisation ! Non à la normalisation ! La Palestine n’est pas à vendre !” Ce dimanche 9 février 2020, des milliers de Marocains ont défilé dans le centre-ville de Rabat pour crier leur refus du “deal du siècle”, le très controversé plan de paix pour le Proche-Orient de l’administration Trump. Autre cible des manifestants : le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, coupable d’avoir parlé d’“efforts constructifs de paix” des Etats-Unis. Il va plus loin ensuite en affirmant, devant la deuxième chambre le 4 février, que les gens ne devraient pas se montrer “plus palestiniens que les Palestiniens”. Le 8 février, veille de la manifestation à Rabat, le chef de la diplomatie s’envole vers la Jordanie pour porter au président de…

article suivant

Décès à Paris de l'artiste peintre marocain Mohamed Melehi des suites du Coronavirus