Les statistiques du HCP expliquées par Ahmed Lahlimi

Une étude du Haut-Commissariat au Plan fait état d’un léger recul du chômage en 2019 et dresse les caractéristiques du chômeur marocain. Mais dans un monde du travail dominé par l’informel, comment établir des statistiques sur l’emploi ? Les explications d’Ahmed Lahlimi, patron du HCP.

Par

Ahmed Lahlimi Alami
Ahmed Lahlimi Alami, Haut-Commissaire au Plan. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

L’année 2019 s’est clôturée avec un recul du chômage de 0,3 % par rapport à l’année 2018, soit 30.000 chômeurs de moins. C’est ce qu’annonçait l’étude du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché du travail en 2019, publiée sur son site le 5 février. “L’économie marocaine a créé 165.000 postes d’emploi (+1,5 %), résultant d’une création de 250.000 postes en milieu urbain et une perte de 85.000 en milieu rural, contre une création de 111.000 une année auparavant”, souligne d’emblée l’étude.

Jeunes, femmes et diplômés

Le 19 février, le HCP complétait cette étude en dressant un portrait-type du chômeur marocain. Des classifications par genre, âge, lieu de vie, niveau de diplôme, etc. Le bilan atteste, comme le démontre le HCP, que “les plus forts taux de chômage restent le lot des jeunes, des femmes et des…

article suivant

L’ambassade d’Espagne à Rabat dément la réquisition de médicaments destinés au Maroc