Casablanca se dote d’une police funéraire

Le Conseil de la ville de Casablanca a approuvé ce 19 février la convention relative à la mise en place d’une police funéraire, en partenariat avec la société de développement local Casa-services, et parallèlement au lancement du chantier de réorganisation des pompes funèbres.

Par

L’idée est de “remettre de l’ordre dans ce secteur qui connaît plusieurs dysfonctionnements”, selon Abdelaziz Omari. Crédit: DR

Casablanca sera bientôt dotée d’une police funéraire. La décision a été entérinée par le Conseil de la ville le 19 février, lors de la dernière réunion avant la clôture de la session de février. Sa mise en place est passée par le rajout d’une annexe à la convention-cadre entre la commune de Casablanca et la société de développement Casa-services. Cette nouvelle police funéraire permettra de “répondre aux besoins exprimés au niveau des différents arrondissements de la ville”, explique Abdelaziz Omari, président du Conseil de la ville. Dans le détail, les nouvelles équipes de cette police devront superviser les convois funéraires et contrôler les conditions d’inhumation au niveau des cimetières de la ville. Ses membres auront également pour mission de “statuer sur les cas de décès, ce qui permettra d’atténuer le déficit en médecins légistes au niveau de…

article suivant

Ministère de l'Industrie: un budget d'investissement de 1,2 milliard de dirhams en 2021