Temps plein aménagé : les explications de l'Ordre des médecins

La décision du Conseil national de l’Ordre des médecins d’élargir le TPA à l’ensemble des médecins du public continue de faire débat. Face à la levée de boucliers suscitée par cette initiative, le CNOM apporte des précisions qui semblent ne pas convaincre certains professionnels.

Par

Yassine Toumi/TelQuel

Le torchon brûle entre les médecins du secteur libéral et l’Ordre national des médecins. En cause, la décision, prise de manière unilatérale, d’élargir le Temps plein aménagé (TPA) à l’ensemble des médecins publics. Dans un communiqué publié le 14 février, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a apporté “des précisions pour recadrer le débat public des professionnels”. Ces derniers se sont opposés au fait de permettre aux praticiens du public de travailler dans le privé, au détriment de la qualité des prestations dans les hôpitaux. La décision, approuvée par l’assemblée générale du CNOM les 10 et 11 février à Tanger, a enclenché des réactions en chaîne chez les médecins. Elle émane des conclusions des commissions thématiques mises en place lors d’une réunion de l’assemblée, tenue en juin 2019, selon l’Ordre des médecins. Ces commissions se…

article suivant

Dans un entretien avec Mohammed VI, MBZ annonce l'intention des Émirats d'ouvrir un consulat à Laâyoune