Aymeric Caron : “le FMI se plante toujours”

Aymeric Caron, journaliste, dénonce dans son livre  ‘Utopia XXI’, paru en 2017, les “mensonges” dont se nourrit le 
modèle productiviste. Parmi eux, la capacité du Fonds monétaire international à garantir la stabilité financière.

Par

La dérégulation, imposée par le Fonds monétaire international, entraîne des faillites puisqu’elle encourage les emprunts à risque comme dans le cas de la crise des subprimes en 2007. C’est ce que défend Aymeric Caron pour qui la rationalité du marché est illusoire et l’intervention de l’Etat nécessaire, afin de garder un semblant de stabilité économique. Le journaliste n’est pas le premier à critiquer le FMI. Le prix Nobel d’économie Joseph E. Stiglitz expliquait déjà en 2002, bien avant la crise financière de 2008, dans La grande désillusion, que les politiques préconisées par le FMI ont souvent aggravé les problèmes dont il avait à s’occuper, entraînant des conséquences sociales dévastatrices et un accroissement de la pauvreté. Le bureau d’évaluation indépendant du FMI épingle d’ailleurs régulièrement l’organisation pour ses erreurs. En 2011, un rapport dénonçait l’indifférence de l’institution devant les…

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus