Attaquée par MHE, BIM répond

Le 10 février dernier, le ministre de l’Industrie a attaqué l’enseigne turque de grande distribution BIM, l’accusant de ne pas vendre de produits marocains. Le groupe turc s’est défendu via l’agence Reuters.

Par

En dix ans de présence au Maroc, BIM est parvenu à étoffer le plus grand réseau de magasins GMS au Maroc : 501 outlets dans 15 villes. Crédit: DR

Suite aux attaques du ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, l’enseigne turque de grande distribution a répliqué par le biais de Haluk Dortluoglu, directeur financier du groupe. Ce dernier a expliqué à l’agence Reuters : “Nous n’envoyons qu’environ 15 % de nos produits vendus au Maroc depuis la Turquie. Le reste, soit 85 % des produits, est acheté auprès de producteurs locaux.

à lire aussi

Le 10 février dernier devant le Parlement, Moulay Hafid Elalamy avait accusé BIM d’être responsable de la fermeture de nombreux commerces de proximité et de ne pas vendre de produits marocains.

Le ministre avait également annoncé avoir informé le président de l’enseigne de grande distribution qu’il serait impossible de poursuivre les relations commerciales actuelles. MHE a ainsi suggéré à l’entreprise turque de vendre des produits marocains, faute de quoi elle serait contrainte de mettre la clé sous la porte.

Après un “vif débat”, la Turquie avait accepté, le 6 février, de revoir l’accord de libre-échange (ALE), avec le Maroc. Un ALE dans lequel le royaume accuse un déficit commercial de 1,2 milliard de dollars.

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août