Visas : cette Europe qui ne veut plus de nous

Obtenir un visa Schengen délivré par la France ou l’Espagne est devenu un calvaire. Délais de rendez-vous trop longs, suspicion des autorités consulaires, refus en augmentation… nous sommes devenus indésirables. (Ce dossier a été publié le 6 décembre 2019)

Par

telquel

Abdelhalek** est très heureux. Il s’est enfin marié à Leïla*, une jeune Française d’origine marocaine qui vit à Strasbourg. C’était le plus beau jour de sa vie. Ou presque. “Il n’y avait aucun membre de ma famille, et presque aucun de mes voisins”, lance, dégoûté, le jeune marié. En cause? Depuis plusieurs mois maintenant, les sites des prestataires de services des consulats européens, TLS contact et BLS international services, affichent complet pour la France et l’Espagne. Impossible de prendre RDV pour un visa court séjour. “Je m’y étais pourtant pris plus de trois mois à l’avance, mais rien à faire. On n’a pu obtenir aucun rendez-vous. Vous vous imaginez vous marier sans vos parents?” Seul son ami Saïd a pu faire le déplacement. “J’ai pris un rendez-vous via le consulat du Portugal, j’ai donc pu avoir un visa de quelques jours, mais…

article suivant

Le doctorat fait-il encore rêver ? Regards croisés entre le Maroc et la France