‘Pour la cause’ au ciné, un drôle de ballet à Casa, Oth&Kal à Marrakech

Maghreb United

Cinéma. Le dernier long-métrage du réalisateur marocain Hassan Benjelloun, Pour la Cause, raconte le périple d’un jeune guitariste palestinien, Karim (Ramzi Maqdissi). Il quitte le Maroc pour rejoindre, à Oran en Algérie, son nouveau groupe, avec qui il prévoit de partir en tournée dans le Maghreb. Il est accompagné d’une chanteuse française nommée Sirine (Julie Dray). Mais le duo se retrouve bloqué à la frontière qui sépare les deux pays. Une situation parsemée de rencontres burlesques et de moments improbables, qui va pourtant faire écho au vécu douloureux de Karim en Palestine. Sept ans après son dernier film La Lune rouge, Hassan Benjelloun repart à la conquête du grand écran, sur un registre comique. Dans ce nouveau film, le cinéaste se penche avec originalité sur “le calvaire des Palestiniens qui se déplacent dans des pays arabes soutenant la cause palestinienne”, comme l’a résumé Ramzi Maqdissi. Aux Mégarama de Casablanca, Marrakech, Tanger et Rabat.

33 tours dans leur sac

Spectacle. Dans ce bar des années 1960, à l’univers proche des clubs…

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)