Olivier Roy: “Les Américains et le gouvernement israélien s’assoient sur le droit international”

Spécialiste des dynamiques géostratégiques du Moyen-Orient, le politologue 
Olivier Roy nous livre sa lecture du “deal du siècle” porté par Donald Trump. 
On est loin d’un “plan de paix” comme le vend Donald Trump.

Par

DR

Le “deal du siècle” est clairement en faveur d’Israël et n’est ni du goût des autorités palestiniennes, ni de ses soutiens. Peut-on comparer cette annonce à la Nakba ? Attention : ce n’est pas une guerre, même si ce processus est certes dans la logique de ce qui s’est passé en 1948, lors de l’expulsion du peuple palestinien de Palestine. Mais cette fois, ce n’est pas une expulsion démographique, le but étant de réduire, voire de supprimer la représentation politique des Palestiniens. Pour l’instant, il n’y a pas d’expulsion, mais on peut se demander si cela ne va advenir dans une phase ultime. Quel bilan faites-vous de ce plan ? On s’attendait à ce que Donald Trump ne mentionne pas l’Etat palestinien, en reprenant le point de vue de la droite israélienne, qui considère que si les Palestiniens veulent des droits politiques, ils n’ont qu’à aller en Jordanie….

article suivant

Mauvaise gestion à la CAF : le contexte d’une fuite (1/5)