Coronavirus : la RAM suspend sa ligne Pékin-Casablanca, les acteurs du tourisme souffrent

Les craintes liées à la propagation du coronavirus ont détourné une partie des touristes chinois du Maroc. À compter du 31 janvier, la Royal Air Maroc a annoncé suspendre sa ligne aérienne Casablanca-Pékin. Une conjoncture qui impacte les professionnels marocains du tourisme.

Par

Des touristes chinois à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, fin janvier 2020. Crédit: MAP

Alors que la Royal Air Maroc (RAM) venait d’inaugurer sa ligne directe Casablanca-Pékin avec trois vols par semaine, le coronavirus est venu semer le trouble dans le transport de passagers entre les deux pays. Si la ligne opère normalement depuis son lancement le 16 janvier dernier, la compagnie aérienne nationale a annoncé, dans un communiqué de presse daté du 30 janvier, la suspension de cette ligne aérienne jusqu’au 29 février. En cause, “la forte baisse de la demande sur les vols Casablanca-Pékin-Casablanca”, explique la RAM. Et de poursuivre : “Les clients programmés initialement sur cette ligne au-delà du 31 janvier seront informés personnellement, grâce aux coordonnées figurant dans leurs dossiers de réservation.” Le 30 janvier, Air France a également annoncé une suspension de ses vols en direction et en provenance de Chine continentale, et ce jusqu’au 9 février….

article suivant

L'Institut français du Maroc lance un fonds de soutien dédié à la production de spectacle vivant