CNSS: 29 milliards de dirhams, un étonnant excédent

Si la CNSS a signé les conventions pour la revalorisation de la tarification nationale de référence, c’est qu’elle peut se le permettre. Avec plus de 29 milliards de dirhams d’excédent financier, la Caisse, qui gère l’AMO pour le secteur privé, affiche (pour le moment) une santé de fer. Dans un pays où les besoins en couverture santé restent très importants, cet excédent interroge.

Par et

Telquel

Fait inédit pour un régime de couverture sociale. Depuis l’entrée en vigueur de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) de base en 2005, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a cumulé un excédent de 29,05 milliards de dirhams à fin 2018. Une situation financière qui a permis à la CNSS d’accepter de débourser au moins 1 milliard de dirhams supplémentaires par an au profit des médecins et cliniques. Cette somme représente, en effet, le coût financier induit par l’éventuelle application des nouveaux tarifs nationaux de référence (TNR), tels que prévus par les conventions nationales signées le 13 janvier avec les représentants des prestataires de soins du secteur privé, et ce sous l’égide de l’Agence nationale de l’assurance…

article suivant

Alors que la RAM s'empare du créneau des low-costs, Marrakech “passe à l’offensive” pour sauver sa saison hivernale