Nabil Benabdallah: “L’État devra créer les conditions d’une redistribution équitable des richesses”

Auditionné par la CSMD, le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah, souhaite placer “l’humain” au centre du débat, en vue d’aboutir à un équilibre entre croissance économique et justice sociale. Interview.

Par

Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS. Crédit: Tniouni / TelQuel

Les propositions du PPS à la CSMD prônent un équilibre entre croissance économique et justice sociale. Comment y parvenir?

“Le Maroc ne peut plus se limiter aux industries de transformation ou à celles liées à des investissements étrangers. Il est important de développer des industries lourdes”

Nabil Benabdallah
Il faut que notre modèle soit capable de créer plus de richesses. Nous avons présenté trois propositions dans ce sens. La première, que je considère comme fondamentale pour favoriser le décollage économique, est liée à la nécessité d’une véritable industrialisation. Nous ne pouvons nous contenter du secteur agricole, qui doit jouer un rôle d’appoint mais reste important, notamment pour le marché intérieur ou en termes d’exportations. Nous avons insisté sur le fait que le Maroc ne peut plus se limiter aux industries de transformation ou à celles liées à des investissements étrangers. Il est important de développer des industries lourdes. [blockquote…

article suivant

Des caissons super isolants pour faire voyager le vaccin contre le Covid-19