Corruption : le président d'une commune rurale poursuivi en état d'arrestation

Le président d’une commune rurale relevant de la wilaya de Marrakech sera déféré devant le tribunal en état d’arrestation. Il avait été interpellé le 21 décembre dernier en flagrant délit de réception de la somme de 110.000 dirhams qu’il aurait exigée à un Marocain résidant à l’étranger.

Par

Du nouveau dans l’affaire du président d’une commune rurale relevant de la wilaya de Marrakech, arrêté le 21 janvier par la police pour corruption. Selon un communiqué du procureur général du roi près la cour d’appel de Marrakech, le mis en cause sera déféré devant le tribunal en état d’arrestation, et sera poursuivi pour corruption, conformément à l’article 248 du Code pénal.

Le mis en cause avait été interpellé, le 21 janvier, par la police sous la supervision du parquet général, en flagrant délit de réception de la somme de 110.000 dirhams, qu’il aurait exigée d’un Marocain résidant dans un pays européen, en contrepartie d’un service administratif.

Lorsque la somme est supérieure à 100.000 dirhams, l’article 248 du Code pénal prévoit une peine allant de cinq à dix ans de réclusion et 5000 à 100.000 dirhams d’amende.

article suivant

Mauvaise gestion à la CAF : le contexte d’une fuite (1/5)