La Bolivie retire sa reconnaissance de la "RASD"

La Bolivie a décidé le 20 janvier de suspendre sa reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et de “rompre tous ses liens” avec l’entité, a annoncé le ministère des Relations extérieures du pays sud-américain dans un communiqué.

Par

Jeanine Áñez, présidente par intérim de la Bolivie depuis la démission d'Evo Morales en novembre 2019. Crédit: RONALDO SCHEMIDT / AFP

La Bolivie a affirmé également qu’elle adopterait le principe de la “neutralité constructive” à l’égard du conflit autour du Sahara marocain. Le pays “œuvrera désormais à soutenir les efforts déployés dans le cadre de l’Organisation des Nations unies, en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux principes et objectifs énoncés dans la Charte des Nations unies”.

La Bolivie est déterminée à construire une relation renouvelée avec le royaume du Maroc, basée sur le respect mutuel de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale, et la non-ingérence dans les affaires internes des deux pays”, souligne le communiqué.

(avec MAP)

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)