Affaire Ayoub Mahfoud : le procès en appel ajourné

Condamné à trois ans de prison en première instance, le lycéen avait obtenu la liberté provisoire la semaine dernière. Son procès en appel devait démarrer ce 20 janvier.

Par

Le lycéen de 18 ans avait été condamné le 17 décembre à trois ans de prison ferme et une amende de 5000 dirhams par le tribunal de première instance de Meknès. Crédit: DR

La cour d’appel de Meknès a décidé d’ajourner le procès en appel de Ayoub Mahfoud dont la première audience était prévue pour ce lundi 20 janvier. Celle-ci a été finalement ajournée au 30 mars prochain, sur une demande formulée par la défense, nous indique son avocate, Lalla Hasnaa Alaoui.

à lire aussi

Le lycéen de 18 ans avait été condamné le 17 décembre dernier à trois ans de prison ferme et une amende de 5000 dirhams par le tribunal de première instance de Meknès. Arrêté début décembre, il était accusé d’“outrage à la personne du roi”, à un “fonctionnaire public dans l’exercice de ses fonctions” ainsi qu’“envers les corps constitués”, conformément aux articles 179, 263 et 265 du Code pénal.

Selon le texte de son jugement, auquel TelQuel a eu accès, Ayoub Mahfoud aurait repris dans un statut Facebook des paroles extraites du titre 3acha cha3b (vive le peuple) des rappeurs Weld L’Griya, Lz3er et L’Gnawi, visant la personne du roi. Les paroles en question étaient accompagnées, selon le document, d’une photo jugée “outrageuse” et faisant également référence à la personne du roi.

Le 16 janvier dernier, le lycéen s’était vu accorder la liberté provisoire. Plusieurs médias avaient fait le déplacement pour assister dans la soirée à sa sortie de prison.

article suivant

Fin de la surveillance médicale pour les rapatriés de Wuhan