Tout ce qui brille n'est pas Bachelor

Décrit à l’époque de sa mise en place comme la solution miracle à une renaissance expresse de l’enseignement supérieur, le système LMD a été brutalement débranché, pour être hâtivement remplacé par le Bachelor. Mais ce nouveau diplôme, inspiré de l’expérience anglo-saxonne, tiendra-t-il ses promesses ?

Par

L’abandon du système LMD et son remplacement par le système Bachelor a été acté. Le ministre de l’Éducation nationale, Saaid Amzazi, l’a officialisé. Crédit: TNIOUNI

Pressenti comme “imminent” il y a quelques mois, l’abandon du système LMD (acronyme de licence-master-doctorat), en vigueur depuis 2004, et son remplacement par le système Bachelor est désormais une réalité. La décision a été annoncée officiellement par Saaid Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, lors de la conférence maroco-américaine, organisée le 14 janvier à Marrakech sous le thème “Réforme pédagogique nationale de l’enseignement supérieur : Préparation de la mise en œuvre du Bachelor”. Depuis, plusieurs questionnements ont été soulevés à l’égard des raisons de cet abandon et des spécificités du nouveau système appliqué essentiellement dans les pays anglo-saxons. “Le nouveau système permettra de remédier aux dysfonctionnements du système LMD qui a montré ses limites”, répond Saaid Amzazi, ambitieux.

Système LMD “inachevé”

Mis en place en 2004, “le système LMD a porté la volonté du pays de s’aligner…

article suivant

Administration Biden : quelles conséquences pour les relations Maroc–États-Unis ?