Amine Zarouk, dans votre voiture demain

Geek assumé, le DG d’Alten Maroc a fait de Fès shore une vraie pépinière de talents. Avec ses 700 ingénieurs et une ambition en béton armé, il séduit les donneurs d’ordre étrangers par dizaines. Portrait d’un catalyseur de matière grise locale.

Par

Le 15 janvier, le duo Zarouk-Alaoui a été élu à la tête de la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI) pour un mandat de deux ans. En mars dernier, TelQuel publiait le portrait du nouveau président de l’APEBI, Amine Zarouk.

Un coup de poker gagnant

Arrête de rêver, ils ne te suivront jamais”, assénait, dans un métro parisien, un collègue d’Amine Zarouk, lorsque ce dernier, fraîchement recruté par G-Fit, proposait à ses nouveaux patrons de devenir ses associés dans une potentielle filiale marocaine de la SSII française. Mais le jeunot, fassi de naissance et titulaire d’un diplôme de L’Ecole d’ingénierie en sciences appliquées, arrivé en France quelques années plus tôt pour préparer un master en systèmes d’information à l’université Paris XII, n’en a cure : “J’y suis allé…

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus