Tendrara : feu vert gouvernemental pour un gazoduc de 120 kilomètres

Le pipeline, commandité par l’entreprise Sound Energy, doit traverser Figuig et Jerada avant d’être raccordé au Gazoduc Maghreb Europe.

Par

Sound Energy, la compagnie pétrolière et gazière britannique à l’origine du projet, annonce que le ministère de l’Énergie a approuvé la première phase d’étude d’impact environnemental.

Le pipeline de 120 kilomètres de long devant relier le gisement de gaz de Tendrara (Oriental) au Gazoduc Maghreb Europe (GME) a passé son premier test avec succès. Un communiqué de Sound Energy, la compagnie pétrolière et gazière britannique à l’origine du projet, annonce que le ministère de l’Énergie a approuvé la première phase d’étude d’impact environnemental. S’il se concrétise, le gazoduc traversera les communes de Matarka (Figuig) et Merija (Jerada) avant d’atteindre le point de livraison du GME.

“Les discussions en cours avec les représentants du ministère marocain de l’Intérieur pour obtenir des droits, par le biais d’un contrat de location à long terme pour un corridor de 50 m de large sur toute la longueur de 120 km du gazoduc, progressent comme prévu”, ajoute Sound Energy.

Négociations prolongées avec l’ONEE

Alors que l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a signé, le 29 octobre dernier, un protocole d’accord avec Sound Energy pour l’achat de 5 milliards de mètres cubes de gaz sur dix ans afin d’alimenter ses centrales thermiques, la junior britannique dit s’être mise d’accord avec son futur client pour prolonger jusqu’au 31 mars prochain la période de négociation des termes du contrat.

Le processus d’examen d’une seconde étude d’impact environnemental, concernant l’usine de traitement et la station de compression cette fois, où le gaz brut est transformé pour devenir commercialisable, suit son cours et “progresse bien”, selon l’entreprise, qui précise que le comité national chargé d’examiner le dossier se réunira le 28 janvier prochain.

article suivant

Vers une pénurie de masques sanitaires au Maroc ?