L'ONCF réceptionne sa première locomotive électrique Alstom

L'Office national des chemins de fer (ONCF) a réceptionné, ce vendredi 27 décembre, la première locomotive qui s’inscrit dans le cadre de l’acquisition de 30 locomotives électriques “nouvelle génération”.

Par

Ces nouvelles acquisitions, dont la livraison s’effectuera à raison de deux à trois locomotives par mois, avaient fait l’objet d’un appel d’offres international à l’issue duquel le contrat a été attribué en 2018 à la société Alstom pour un montant global d’environ 1,5 milliard de dirhams, indique un communiqué de l’ONCF.

Financé en totalité par un prêt accordé par l’Etat français, d’une maturité de 40 ans, avec une période de grâce de 10 ans et un taux d’intérêt de 0,0016%, ce montant couvre le matériel, les pièces de rechange et les pièces parc, précise la même source.

Assurer la correspondance avec les lignes Al Boraq

Par cette acquisition, l’ONCF entend accompagner une demande de mobilité par train sans cesse croissante, moderniser, rajeunir et renforcer le parc matériel roulant, augmenter la productivité et accroître l’offre de transport, aussi bien des voyageurs grandes lignes que des marchandises, lit-on dans le communiqué.

Ainsi, ces locomotives sont appelées à assurer la correspondance avec les trains à grande vitesse Al Boraq sur les axes les plus sollicités à savoir, Casablanca-Fès et Casablanca-Marrakech, renforçant davantage la nouvelle expérience de voyage par train.

à lire aussi

Pour l’activité fret et logistique, poursuit la source, ces locomotives permettront de faire face au transport par rail des voitures fabriquées au niveau de l’usine PSA à Kénitra vers le port de Tanger Med et d’acheminer les conteneurs dudit port vers Casablanca.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

20 septembre : 35 décès et 1.924 nouveaux cas de contaminations, le Maroc franchit la barre des 100.000 cas