Khadija El Kamouny, l’ingénieure qui court-circuite les codes

A 30 ans, elle vient d’être nommée par le roi membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement. Experte en génie électrique et énergies renouvelables, Khadija El Kamouny a court-circuité le déterminisme social. Portrait.

Par

Khadija El Kamouny est ingénieure en énergies renouvelables photovoltaïques, entre autres. Crédit: CSMD

Une femme, jeune, issue du milieu rural et attachée à ses racines. Sur le papier, elle incarne le triste cliché des personnes laissées en marge du développement économique et social au Maroc. Pourtant, à 30 ans, Khadija El Kamouny est l’une des 35 membres de la Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD) pilotée par Chakib Benmoussa. “C’était une grande surprise, mais j’en suis très fière. C’est une immense responsabilité et je n’aimerais décevoir ni cette commission ni les Marocains”, confie-t-elle. Spécialiste en électricité et énergies renouvelables, notamment dans le domaine du photovoltaïque, et passionnée de technologie, cette scientifique toujours en quête de savoir a récemment entamé un master en Data Science à l’université Mohammed V de Rabat. Son histoire atypique, ses combats et ses engagements pour les femmes et les enfants, elle ne s’en targue pas. Dans une discrétion et une humilité…

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel