Le PAM tourne officiellement la page de la crise

Affaibli par une scission en interne qui dure depuis plusieurs mois, le PAM dit vouloir “tourner définitivement la page” de la crise. Une décision officialisée ce 26 décembre par le bureau politique qui a tenu une réunion la veille en présence de Hakim Benchamach et Fatima-Zahra Mansouri.

Par

PAM

C’est désormais officiel. A l’approche de leur quatrième congrès national, les deux clans du Parti authenticité et modernité (PAM) viennent d’annoncer leur réconciliation. A l’issue d’une réunion tenue dans la soirée du 25 décembre, en présence du secrétaire général du parti Hakim Benchamach et de la présidente du Conseil national Fatima-Zahra Mansouri, le bureau politique a décidé de “tourner définitivement la page des différends” qui le divise depuis plusieurs mois déjà.

Depuis le départ d’Ilyas El Omari et l’arrivée de Hakim Benchamach à la tête du parti, ce dernier s’est scindé en deux clans : un premier constitué des proches du secrétaire général élu et un second baptisé “l’appel de l’avenir” qui contestait sa légitimité.

Aujourd’hui, le parti cofondé en 2008 par Fouad Ali El Himma veut en finir avec cette situation qui ne fait que l’affaiblir. Dans un communiqué publié le 26 décembre, le bureau politique du PAM explique vouloir “redonner” au parti la place qu’il mérite dans “le champ politique national”.

Celui-ci annonce également avoir fixé le 4 janvier comme date pour la tenue d’une réunion de la commission préparatoire du quatrième congrès national du parti. Cette commission sera présidée par Samir Goudar, qui vient de remporter en appel le procès intenté contre lui par Hakim Benchamach. “La commission préparatoire a multiplié les contacts et les réunions avec les différents cadres du PAM afin de trouver un terrain d’entente et partir ensemble à ce congrès, sans aucun différend”, nous avait confié en début de semaine Samir Goudar. Et d’ajouter : “Nous avons convaincu les différentes parties prenantes de l’intérêt de cette réconciliation qui va dans le sens de l’intérêt général du parti. Et je peux vous confirmer que tout le monde est d’accord pour tourner la page du passé et avancer tous ensemble.”

De son côté, Hakim Benchamach saluait, le 18 décembre dernier, l’initiative de réconciliation enclenchée par “des militants et parlementaires du parti aux deux chambres”.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation