Tennis de table : le Maroc se retire de deux championnats en Algérie 

La Fédération marocaine de tennis de table a annoncé ce 20 décembre son retrait de deux championnats qui se tiennent actuellement en Algérie. En cause : un logo où un drapeau du Front Polisario apparaît sur une carte du Sahara.

Par

Aller-retour express pour les deux joueurs et le membre de la fédération.

La Fédération royale marocaine de tennis de table (FRMTT) a annoncé vendredi 20 décembre son retrait “immédiat d’un championnat de la Zone 1 [Afrique du Nord, NDLR] et du championnat du monde individuel” qui se tiennent actuellement à Oran. Une décision qu’elle a prise “pour protester contre les agissements visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du royaume”.

Dans un communiqué, la FRMTT a expliqué avoir reçu une invitation pour participer à ces compétitions organisées du 19 au 22 décembre, ainsi qu’à une réunion de l’Union maghrébine de tennis de table. Elle a accepté “dans le cadre de sa politique visant à soutenir cette instance sportive régionale”.

Deux joueurs marocains ont donc fait le déplacement, accompagnés d’un membre du bureau directeur qui devait “prendre part à l’assemblée générale de la zone 1 d’Afrique du Nord. Mais à son arrivée au lieu devant abriter cet événement sportif, le représentant du bureau directeur de la fédération a constaté que le logo de cette édition du championnat présentait une carte du royaume tronquée des provinces du Sud, affichant à leur place le drapeau de la pseudo Rasd”, poursuit la FRMTT.

Indigné par cette attitude”, le représentant de la FRMTT “a fait part de ses vives protestations et adressé une lettre à ce sujet au président de la Zone 1 africaine et aux organisateurs”. En affirmant que l’intégrité territoriale est une “ligne rouge” pour laquelle elle “ne tolérera aucune atteinte”, la fédération a décidé d’engager toutes les démarches auprès des instances régionales, continentales et internationales pour “condamner cet acte irresponsable”, conclut le communiqué.

(avec MAP)

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel