BAM : le taux directeur reste inchangé

Suite à la réunion trimestrielle du conseil de la BAM, qui s’est tenue le 17 décembre, la Banque centrale a décidé de maintenir le taux directeur à 2,25 %.

Par

Abdellatif Jouahri, gouverneur de la Banque centrale. Crédit: Rachid Tniouni/TELQUEL

Pour sa dernière réunion de l’année 2019, le conseil de Bank Al-Maghrib “a jugé que le niveau actuel du taux directeur de 2,25 % reste approprié et a décidé de le maintenir inchangé”. Une décision qui se fonde sur “les prévisions à moyen terme de l’inflation, de la croissance, des comptes extérieurs, des conditions monétaires et des finances publiques”.

Le Conseil a par ailleurs approuvé les mesures spécifiques devant être mises en place par la BAM dans le cadre du programme d’appui à l’entrepreneuriat, comme voulu dans le discours royal du 11 octobre.

Le communiqué de la BAM note par ailleurs que l’inflation finira l’année avec une moyenne de 0,3 %, mais devrait s’accélérer à 1,1 % en 2020 et 1,4 % en 2021. La croissance au deuxième trimestre de cette année devrait se situer à 2,5 %, “traduisant une baisse de la valeur ajoutée agricole, et une croissance modérée, quoiqu’en amélioration, des secteurs non agricoles”.

Pour le secteur agricole, se basant sur les projections de récoltes céréalières à 80 millions de quintaux en 2020, la valeur ajoutée augmenterait de 6,2 % en 2020 et de 3 % en 2021. Pour l’ensemble de l’année 2019, la croissance devrait s’établir à 2,6 % contre 3 % l’année dernière. Bank Al-Maghrib table sur une accélération de la croissance à 3,8 % en 2020 et sur sa consolidation à 3,7 % en 2021.

Pour ce troisième trimestre, l’économie nationale a créé 143 000 emplois entre les troisièmes trimestres de 2018 et de 2019 contre 201 000 un an auparavant. La perte de 204 000 emplois dans le secteur agricole a ainsi été compensée par une hausse de 347 000 emplois pour le domaine non agricole, et principalement dans le tertiaire. Le taux d’activité s’est quasiment stabilisé à 44,9 % et le taux de chômage est passé de 9,3 % à 9,4 %.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

2021, révolution ou miroir aux alouettes