Narjis Hilale, le “sang neuf” de la team Benmoussa

Surprise de la liste, Narjis Hilale compte parmi la dizaine de femmes de la nouvelle équipe pour le nouveau modèle de développement. Fille du représentant permanent du royaume aux Nations unies, celle qui est portée sur les questions d’inclusion dans le milieu du travail et l’Intelligence artificielle a passé une quinzaine d’années dans le privé avant de devenir enseignante et écrivaine.

Par

Narjis Hilale a vécu en Europe, en Asie, en Amérique et en Afrique. Elle dispose d’une expérience de 15 ans au sein de multinationales et organisations internationales, et s'intéresse particulièrement à l'émancipation des femmes. Crédit: Capture d'écran/TEDx Geneva

C’est l’une des grandes inconnues de la nouvelle Commission pour le nouveau modèle de développement. Narjis Hilale semble pourtant de celles qui, sur papier, donnent le plus de sens à cette plateforme de réflexion que Mohammed VI voulait “ambitieuse”. C’est un profil transversal, aux confins des questions de genre et des possibilités offertes par l’Intelligence artificielle (IA), qui figure dans la liste des 35 noms dévoilés le 12 décembre. Des questions cruciales, dans l’air du temps et concernant désormais des pans entiers de nos modes de vie, là où leur place au Maroc reste encore lacunaire. “L’intelligence artificielle est justement un sujet transversal qui impacte la médecine, l’éducation, mais aussi notre manière de travailler, ce qui mettra fin à certaines…

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel