Un milliardaire français cité dans l’affaire de corruption du directeur général de l’Agence urbaine de Marrakech

Arrêté le 4 juillet dernier, l’ancien directeur de l’Agence urbaine de Marrakech a comparu au tribunal de première instance le 21 novembre. Durant cette première audience, l’accusé a fait volte-face sur sa technique de défense, en dévoilant notamment ses liens avec un milliardaire de l’hexagone. Récit.

Par et

Khalid Ouaya, directeur de l’Agence urbaine de Marrakech. Crédit: YouTube

Après des perquisitions qui ont permis de saisir des sommes astronomiques, des bijoux en diamants et autres accessoires de luxe, le feuilleton de l’affaire de corruption du directeur général de l’Agence urbaine de Marrakech se poursuit avec de nouveaux rebondissements révélés par TelQuel Arabi. Arrêté par la Brigade nationale de la police judiciaire suite à cette affaire de corruption, c’est au tribunal de première instance de la ville ocre que Khalid Ouaya a changé sa stratégie de défense en dévoilant quelques “dessous” de l’affaire, selon sa version des faits.

à lire aussi

Selon les sources de TelQuel Arabi, durant l’enquête supervisée par le juge d’instruction, Khalid Ouaya et sa femme Sabrina Bouzidi,  poursuivie en état de liberté, ont tous deux soutenu la même version.

13 millions en “honoraires et services”

Accusée d’avoir couvert la corruption…

article suivant

Guedra Guedra : “Décoloniser les pistes de danse en proposant une musique contemporaine loin du kitsch, de la nostalgie, de l’exotisme”