Thomas Reilly : “Nous devons sortir de la relation condescendante de ‘grand frère’ à ‘petit frère’ et discuter d’égal à égal”

En prévision du futur Brexit, l’ambassadeur du Royaume-Uni a été l’un des principaux négociateurs d’un nouveau partenariat commercial entre Rabat 
et Londres. Il revient sur les liens entre les deux royaumes, aux relations diplomatiques séculaires mais distantes. Et, au passage, nous parle de son amour du Maroc et de son métier avec une franchise détonante pour un diplomate.

Par

Thomas Reilly Crédit: MAP

Le 31 janvier 2020, date prévue pour le Brexit, les accords de libre-échange que le Royaume-Uni entretient avec plus de 180 États grâce aux traités de l’UE partiront en fumée. Aux quatre coins du monde, la diplomatie britannique est actuellement à pied d’œuvre pour retricoter les accords commerciaux avec les pays concernés. À Londres, le 26 octobre dernier, le ministre marocain des Affaires Étrangères, Nasser Bourita, et le secrétaire d’État britannique chargé du développement international, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Andrew Murrison, ont conclu un accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni. Thomas Reilly, l’ambassadeur du Royaume-Uni dans le royaume, a été l’un des grands artisans de ce nouveau partenariat. Bon…

article suivant

Dans un entretien avec Mohammed VI, MBZ annonce l'intention des Émirats d'ouvrir un consulat à Laâyoune