Classe moyenne : Pourquoi Benchaaboun temporise la baisse de l'IR

Lors d’une rencontre avec des représentants de la presse, le 5 novembre, le ministre des Finances est revenu sur la promesse de baisser l’impôt sur le revenu. Cette mesure figurait dans la loi-cadre sur la réforme fiscale. Cependant, elle n’a pas été concrétisée dans le PLF 2020.

Par

Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances. Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

C’était l’une des grandes promesses des Assises de la fiscalité. L’une des mesures prioritaires de la loi-cadre portant réforme fiscale, texte issu de ces Assises, était “la révision du barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR) applicable aux personnes physiques, et l’élargissement de l’assiette de cet impôt, notamment par l’amélioration de la contribution de certaines activités professionnelles à fort potentiel fiscal”. Cependant, aucune révision du barème ne figure dans le PLF 2020.

D’autres priorités

Revoir l’IR est acté, mais malheureusement, on ne peut pas tout faire en même temps”, se défend le ministre des Finances. Pour Benchaâboun, la Loi de Finances pour l’année 2020 a donné la priorité à la mise en œuvre des résultats du dialogue social qui, de l’aveu même du ministre, “n’a pas concerné tous les Marocains”. “Mais il y a…

article suivant

Le mandat de la Minurso prorogé pour une durée d’un an