Pour El Othmani, le débat sur l’avortement est “clos”

Le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani a profité de la réunion du Conseil national du PJD, tenue le samedi 2 novembre à Rabat, pour se prononcer sur les recommandations du CNDH, particulièrement en ce qui concerne l’avortement. Pour lui, “il s’agit d’un débat clos après le consensus national trouvé en 2015”. Les détails.

Par

Le chef du gouvernement et secrétaire général du PJD Saad Eddine El Othmani. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Le chef du gouvernement a fait fi des recommandations du CNDH autour de l’avortement. Intervenant samedi 2 novembre lors d’une rencontre partisane à Rabat, Saâd Eddine El Othmani, également secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), a indiqué la position de son parti quant à la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). “Nous ne permettons pas que le débat soit rouvert”, a-t-il tranché. “Certains essaient de ramener le débat au point zéro. Ce n’est pas une bonne chose. Nous ne devrions pas rompre avec ce que nous avions convenu. Nous n’allons pas le permettre après avoir trouvé un consensus national à ce sujet”, a-t-il confirmé devant les caciques de son parti.

Le mémorandum du CNDH

Quatre jours auparavant,…

article suivant

Raja-Wydad : deux matchs en perspective et un adversaire commun, le coronavirus