Marché de gros: les mandataires, ces “hors la loi” qui gagnent des millions

Souvent inconnus, rarement présents, les mandataires du marché de gros des fruits et légumes de Casablanca génèrent des revenus annuels de plusieurs millions de dirhams grâce à un agrément qui leur a été accordé en 1986. Une forme de rente qui perdure et soulève plusieurs interrogations. Et des indignations.

Par

Le profit dégagé par les mandataires responsables des carreaux s’élèverait à 13,3 MDH par an. Crédit: AICPRESS

Le marché de gros des fruits et légumes de Casablanca est une véritable fourmilière. Chaque jour, cet espace de 34 hectares ouvre ses portes à plus de 800 camions, 4000 tonnes de produits agricoles et près de 50.000 visiteurs. Dès 3h 30 du matin, heure d’ouverture des ventes, les magasins et les carreaux où les commerçants exposent et vendent leurs marchandises bouillonnent sur fond de cris des marchands, grossistes et détaillants, et de commissionnaires qui tentent de tirer leur épingle du jeu. Une agitation sous le regard attentif des contrôleurs, régisseurs et agents administratifs qui veillent au respect du règlement intérieur du marché. Seuls les mandataires responsables des carreaux manquent souvent à l’appel, soulevant les critiques des commerçants. Ces mandataires bénéficient d’un statut particulier. Ils sont désignés à quotas égaux par…

article suivant

Chronique d’un confinement. Jour 23