Révélations. Les milliards gérés hors la loi de la MGPAP

Abdelmoula Abdelmoumni a présidé la Mutuelle générale 
du personnel des administrations publiques (MGPAP) en commettant un nombre impressionnant d’actes illégaux. 
Le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, et Mohamed Yatim, l’ex-ministre de l’Emploi, ont mis fin à son impunité.

Par , et

telquel

Je ne quitterai pas le gouvernement tant que la dissolution du conseil d’administration de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), présidé par Abdelmoula Abdelmoumni, ne sera pas actée”, promettait en mars dernier à TelQuel l’ex-ministre de l’Emploi, Mohamed Yatim. Promesse tenue le 9 octobre. Quelques heures avant que Mohammed VI reçoive le nouveau gouvernement, Yatim et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, dissolvent le conseil d’administration de la MGPAP. Le communiqué du département de Yatim justifie cette décision par “le volume des infractions légales et des irrégularités de gestion observées dans le fonctionnement de la MGPAP, et des dommages causés aux droits et aux intérêts des adhérents”. Les deux ministres de tutelle de la mutuelle signaient ainsi la fin du règne de Abdelmoula Abdelmoumni à la tête d’une institution qu’il dirigeait depuis dix ans dans une…

article suivant

La fermeture des cabinets à l’origine de tensions entre praticiens libéraux et ordre des médecins