La caverne d'Ali, Abraham et les autres

Au fond d’une petite ruelle de la médina de Fès, une boutique hors du temps témoigne de l’histoire juive et musulmane de la ville. Si, dans un souci de préservation du patrimoine religieux, les synagogues de la ville ont été récemment rénovées, le magasin de Brahim, lui, risque de changer de mains dans les mois à venir.

Par

C’est en approchant des vitrines que le double héritage de la boutique “La perle du Rif” saute aux yeux. Crédit: Louis WITTER

Après deux coups de clé, la lourde porte en bois s’ouvre sur une grande pièce plongée dans la pénombre. Brahim entre, jette un bref coup d’œil à l’intérieur de sa boutique et presse le pas vers l’interrupteur. A ce moment précis, les ampoules s’allument et une lumière chaude inonde la pièce, projetant sur les murs les ombres de vases, d’assiettes, de plats, de bijoux et de dizaines d’autres objets de fabrication artisanale. “La Perle du Rif” fait le coin d’une petite ruelle de l’ancienne médina de Fès. Il est dix heures, le soleil frappe déjà fort, les toits de la ville impériale et quelques touristes commencent à déambuler dans les allées au bas de la médina. Sur la devanture, une affichette manuscrite indique…

article suivant

Lyautey, le royaliste