Livres importés : vers une levée du blocage ?

Depuis la suppression du ministère de la Communication, les importations de livres, soumises jusqu’ici à une autorisation spéciale, sont bloquées à la douane. Si les libraires et éditeurs dénoncent le flou autour de cette situation, le gouvernement ne devrait pas tarder à apporter une solution. Détails.

Par

Un des stands du Salon du Livre de Casablanca (SIEL). Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Depuis le remaniement ministériel du 9 octobre dernier, les libraires et éditeurs importateurs de livres sont face à une situation inédite. Avec la suppression du ministère de la Communication, le service dédié aux autorisations d’import a disparu. Résultat : plusieurs livres sont actuellement bloqués aux portes du Maroc faute de ce visa essentiel pour leur entrée sur le territoire. “En tant qu’éditeurs, nous sommes obligés d’avoir un visa pour toute importation de livres autres que scolaires. Jusque-là, il y avait un service dédié à cette mission au ministère de la Communication. Mais depuis la disparition du ministère de l’Information, ce service a cessé de fonctionner. Les marchandises qui arrivent par port ou par aéroport sont bloquées parce que la douane refuse de dédouaner ces livres sans avoir ce document-là. Et elle a raison, parce que…

article suivant

Libye : nouveau round de pourparlers à Tanger