Mohamed Ziane: “Les magistrats se croient intouchables et gèrent la justice comme une société privée”

Smyet bak ?

Ahmed.

Smyet mok ?

Maria.

Nimirou d’la carte ?

A5423.

Vous défendez le conducteur accusé d’avoir foncé sur un barrage des gendarmes, tuant l’un d’eux. Les médias l’ont appelé “Ould Lfchouch” (enfant gâté). On se demande qui est ce monsieur?

C’est le fils d’une Néerlandaise et d’un ouvrier marocain qui a émigré il y a quarante ans aux Pays-Bas. Il n’a rien d’un protégé, ni d’un fils de richards. L’année dernière, il a rencontré une fille au Maroc. Il a retrouvé ses origines, disons, et au mois d’avril, ils ont décidé de se marier. Il faisait des allers-retours au début, ensuite il a démissionné de son travail pour s’installer au Maroc. Maintenant, sur le principe, que vous soyez fils de milliardaire ou autre, vous avez le droit de ne pas subir d’injustice. Ça ne change rien.

Vous avez été ministre des droits de l’homme à une époque où il n’y en avait pas au Maroc. C’était un emploi fictif?

J’ai eu l’occasion de traiter de grands dossiers des…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés